Goma Chocolaterie Lowa : L’œuvre d’un fils du terroir soucieux du développement

Toujours animé par le souci d’accompagner les actions de personnes dont la vision est orientée vers l’accès de notre pays à un  développement durable et profitable à tout son peuple, votre support a été il y a peu, à la rencontre de M. Kalinda Salumu Alexis. Un personnage de posture impressionnante qui vient de mettre sur pied en ville de Goma, une petite industrie de chocolaterie dénommée LOWA, l’unique dans la province du Nord-Kivu si pas, dans l’entièreté de la République démocratique du Congo.

M. Kalinda Salumu Alexis

Ce vaillant homme visionnaire de son état, l’une des notabilités de cette province et originaire du grand territoire de Walikale qui a bien voulu nous accorder un entretien dans sa concession dans laquelle est installée son usine au quartier les volcans, a bel et bien fait mention des motivations qui l’ont poussées à la mise en marche de cet outil qui fait la fierté non seulement de la ville de Goma et de la province, mais surtout de la nation entière.

De l’objectif intrinsèque,  a-t-il il indiqué, par cette œuvre, il cherche à montrer à tous les peuples congolais qu’à travers les produits agricoles récoltés localement, on peut aussi s’enrichir et contribuer efficacement à la lutte contre le chômage qui présente l’élément causal de plusieurs vices parmi lesquels, l’activisme des groupes armés qui pullulent la partie Est de la République Démocratique du Congo plus particulièrement le Nord-Kivu.

En ce sens, a-t-il dit, accompagner les gouvernants à l’occurrence le Chef de l’État dans sa vision de développement, pour lequel, chacun des congolais est appelé à en apporter sa part  pour l’amélioration des conditions de vie de tous, étant donné que, cela n’est nullement une tâche exclusive de ces derniers.

Comme dit-on que, l’œuvre ne va pas loin du concepteur, le précité connait bien dès son bas âge le cacao comme étant principal produit qui intervient en  grande partie dans la fabrication des chocolats, entant que fils d’un grand planteur du cacao en territoire de Walikale. Il jouait avec et les mangeait régulièrement au toit paternel. Il sait mêmement la valeur du cacao qui pour lui, peut facilement équivaloir à celle de l’or dans le sens de la production des richesses. Dans cette optique, il s’est décidé de commencer ces activités à partir des moyens de bord avec lesquels, il a pu mettre en place cette petite usine dont toutes les machines sont fabriquées localement et ces chocolats déjà déclarés de bonne qualité tant au niveau du pays qu’à celui de l’étranger.

Toute fois, a-t-il rappelé, la production est encore minime quelle que soit le taux élevé de la demande et de l’ appréciation présentement enregistrée à travers le pays.

De l’appui de l’État

Cette sous production, a-t-il martelé, fait appel au soutien des autorités sur premièrement le plan moral, en vue    d’amener la plupart des congolais à consommer ces chocolats de très bonne qualité et qui reste entièrement congolais, c’est-à-dire, issus des produits locaux. Ensuite, le soutien matériel, pour arriver à avoir des machines professionnelles et modernes, au regard d’accroître la production pour que les chocolats  arrivent à être consommés à travers tout le pays et à l’extérieur, à la place de continuer à se servir des produits importés dont on ignore les conditions de fabrication et la nature des ingrédients utilisés.

Il s’est ensuite dit satisfait de la récente visite des Ministres nationaux de l’Industrie et  de Petites et Moyennes Entreprises, qui s’en sont dit émerveillés, avant de lui féliciter et de l’encourager pour cette initiative noble. Des initiatives du genre, ont-ils souligné, font la fierté de la patrie en général, plus particulièrement du Président de la République qui présente l’image de la nation à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières de notre pays.

Pourquoi  Walikale et Lowa

Le choix de cacaos de Walikale n’est pas hasardeux, a-t-il révélé. C’est pour d’abord changer la mentalité de gens qui croient que le richesse ne peut provenir que de minerais, et que de ce territoire enclavé peuvent sortir des produits agricoles susceptibles à contribuer à la lutte contre le chômage ainsi amener la jeunesse à se désolidariser de groupes armés pour des telles activités porteuses de richesse et de la paix. L’entrepreneur Kalinda Salumu Alexis, produit par sa petite industrie une variété de chocolats dont on peut noter: -les chocolats au lait ;-… tous fabriqués avec les ingrédients naturels et locaux. « Ces chocolats peuvent également jouer un rôle curatif de certains malaises corporaux de part les conditions de leur fabrication qui restent purement naturelles », a indiqué un sujet français après les avoir dégusté.

La dénomination Lowa, a-t-il expliqué, a été attribuée à cette entreprise pour simplement exprimer la reconnaissance de cette rivière pleine des richesses qui traverse Walikale, qui à part les minerais qu’elle regorge, elle fournit aux populations de l’eau et différents espaces aquatiques qu’elles se nourrissent.

Enfin, il a appelé toutes les populations de la République Démocratique du Congo en général et de la province du Nord-Kivu en particulier, à la sincérité quant à leur jugement sur la qualité  de ces produits après la dégustation. Car, a-t-il souligné, ces chocolats sont de très bonne qualité et appréciés par bon nombre des nationaux et étrangers aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Une visite guidée de l’usine et du laboratoire de la chocolaterie Lowa, au cours de laquelle, votre support a eu à découvrir les machines utilisées pour atteindre le produit fini, dont on peut citer, le torréfacteur, le broyeur et tant d’autres, toutes fabriquées par une main locale, a clôturé notre activité.

Bon vent au notable Kalinda Salumu Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *