Sous l’impulsion de M. Bahati Bazirake Edouard : Les recettes de la DGRNK antenne du territoire de Nyiragongo ont connu une hausse encourageante

Le territoire de Nyiragongo étant le seul de  six du Nord-Kivu, situé tout  près de la ville de Goma, alors chef-lieu de la province, votre support y a effectué dernièrement un tour axé sur l’aspect professionnel, au cours duquel, il a eu à s’entretenir avec M. Bahati Bazirake Edouard, administrateur ad intérim dudit territoire, aux affaires, il y a presque  4 mois après  la mort de son titulaire,  sous le respect des règles prescrites par la loi.

D’entrée de jeu et dans son bureau de travail, il a en premier lieu bien voulu, nous mettre au parfum de ce qui est de ce territoire dont la responsabilité politico-administrative lui revient actuellement à titre intérimaire.

Le territoire de Nyiragongo, a-t-il indiqué, demeure le plus petit et  dernier à être fondé au Nord-Kivu. Il n’est traversé par aucune cours d’eau, avec une superficie de 333 km2 dont 51% restent, une partie du parc,  et 49% occupés par les habitants. Il compte 7 groupements et 64 villages dont Buhumba comme le plus grand de tous ces groupements et Muja  le plus petit.

Cette entité déconcentrée, a-t-il rappelé, n’ayant pas la personnalité juridique, ne sait pas d’autofinancer pour la réalisation des grands projets. Cette position la met à la disposition de l’entité décentralisée telle que la province ayant l’autonomie de gestion, pour financer en son compte les projets de grande envergure.

Avec son avènement aux commandes dudit territoire,  et à son titre d’un fils du terroir doublé de l’expérience acquise près de son prédécesseur décédé qui fut un vieux routier de la territoriale, les choses évoluent positivement sauf que, il y a encore à faire.

Un point encourageant, a-t-il signalé, est que, comparativement au temps passé où la plupart des habitants de certains villages ne connaissaient même pas leur administrateur de territoire, présentement au moins 90% lui connaissent.

Cela, a-t-il révélé, est le fruit de sa mobilité à travers des descentes sur terrain visant à se rendre compte des difficultés si pas des réalités auxquelles font face ses administrés en vue d’en envisager les solutions idoines.

Le territoire de Nyiragongo, a-t-il reconnu, fait face à plusieurs problèmes nécessitant des solutions adaptées pour son avancement, parmi lesquels on peut noter :- ceux d’ordre financier, sécuritaire et ceux relatifs aux différends liés aux conflits  des pouvoirs coutumiers.

A notre niveau comme, représentant du Chef de l’État et du Gouverneur de province en territoire, a-t-il renchéri, nous faisons ce qui est des missions nous confiées par notre hiérarchie, pendant que, la gestion  les autres problèmes spécifiques, a été attribuée à certaines structures mises sur pied par l’exécutif aussi bien national que provincial

Dans cet angle, a-t-il indiqué, on pourra citer, les commissions consultatives de règlement des conflits coutumiers CCRCC en sigle pour régler ces couacs enregistrés dans le territoire.

Du développement

Dans cette optique, il a laissé entendre qu’il accompagne la province dans la mobilisation des recettes, à travers une forte sensibilisation visant à amener les populations à intérioriser le civisme fiscal.

Pour cela, a-t-il affirmé, il y a des meetings et réunions de sensibilisation qui sont régulièrement organisés d’un village à l’autre, pour la réussite de cette opération qui porte déjà des fruits encourageants, d’autant plus que, présentement les recettes mensuelles de la DGR-NK antenne de Nyiragongo ont presque doublé , avec l’assurance de les voir quadruplées ou quintuplées dans les mois qui viennent.

Il s’est ensuite réjoui, de la dotation de la police de son entité d’une jeep pour contribuer à la lutte contre l’insécurité et d’un centre de santé répondant aux normes modernes dont les travaux de construction sont au stade final dans le groupement de MUNIGI, pour lesquels, il a demandé à ses administrés de bien vouloir accélérer avec le payement de leurs taxes pour mettre à la disposition du gouvernement provincial des moyens

 nécessaires pouvant lui permettre de faire encore plus pour le bien être des populations de Nyiragongo.

Beaucoup des problèmes, a-t-il révélé, sont en train de trouver progressivement des solutions, tels que les kidnappings, les assassinats et les conflits parcellaires dont les taux ont sensiblement baissé.

Comme message, M. Bahati Bazirake Edouard, a exhorté ses administrés à ne pas se laisser manipuler par des gens mal intentionnés qui ne tirent bénéfice que, lors que, le territoire de Nyiragongo est en insécurité. Cela, a-t-il souligné, en accompagnant les services de sécurité, en dénonçant tout mouvement suspect, afin de mettre fin à tous les actes répréhensibles qui s’y commettent. Surtout qu’a-t-il poursuivi, la vision de l’autorité provinciale, Son Excellence Carly Nzanzu Kasivita reste tournée vers la restauration intégrale de la paix et la sécurité dans le territoire de Nyiragongo, en vue d’y entamer ses projets de développement, ce territoire étant stratégique par sa position géographique lui plaçant très proche du siège des institutions provinciales, la ville de touristique de Goma.

Le soutien et l’accompagnement de ses gouvernés à cette politique du chef de l’exécutif provincial, a-t-il conclu, permettra à tous de vaquer librement aux activités de survie ainsi contribuer efficacement à ses projets orientés vers le développement de cette contrée au grand profit de tous ses habitants.

OkitoTeme Papy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *