Journée de l’enseignant : Le Professeur Kitaganya Joseph en appelle à la réflexion sur les valeurs de la fonction enseignant

Par ses pas de démarcation positive définis par sa contribution dans la remise en valeur de l’enseignement supérieur et universitaire de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à travers des actes concrets et à impact visible ainsi qu’encourageant, votre support a bel et bien pensé à ce vaillant professeur et Directeur Général de l’Institut Supérieur de Commerce (ISC/Goma),aux vues d’un bref entretien à l’occasion de cette journée dédiée à l’honneur de l’enseignant, célébrée le 30 avril de chaque année.

Notre choix a été motivé par la franchise, la rationalité, l’humilité, et le sens élevé de mieux faire dont il a toujours fait montre, par lesquels il est parvenu non seulement d’inscrire son nom dans les annales de l’histoire du monde de ces institutions au Nord-Kivu, mais surtout de contribuer significativement à l’amélioration des conditions et de la qualité de l’enseignement au sein de cet établissement sous sa direction de gestion.

Son action combien louable, vient d’habiller l’ISC d’une nouvelle robe qui fait de lui, une référence dans cette sphère de l’élite intellectuelle aussi bien de la ville de Goma que de la province entière, faisant ainsi la fierté de ces deux entités dans l’échiquier tant national que régional.

De la journée

D’entrée de jeu, le Professeur Kitaganya Joseph qui a d’abord pris soins de remercier ceux qui ont concouru à ce que cette journée soit dédiée à l’honneur de l’enseignant, a par également mentionné que, celle-ci devrait être une opportunité lui offerte pour, réfléchir autour de tous les problèmes qui affectent négativement le bon déroulement de son métier.

A l’en croire, le devant dans cette réflexion devra être donné à une remise en cause individuelle partant des questionnements ci-après : – Quel genre d’enseignant suis-je ? Quel type d’auditoire ai-je devant moi ? Et enfin quel enseignement dispenser ? Autant d’interrogations, a-t-il indiqué, pouvant amener l’auteur à bien se situer. C’est- à- dire, se rendre compte de son bagage intellectuel, de voir comment l’améliorer et l’adapter aux enjeux de l’heure en vue d’assainir les enseignements à dispenser aux apprenants.

Si on essaye d’interroger la pensée, a martelé le Directeur Général de l’ISC/Goma, Professeur Kitaganya, on se rendra compte que, certaines sciences qui nous viennent de l’occident souffrent de quelques insuffisances qui sous-entendent leurs faussetés. Ce qui, a-t-il ajouté, devra interpeller l’attention de l’enseignant de se faire le devoir de scruter pour s’assurer si, ce qui lui a été enseigné est vraiment ce qui méritait lui être dispensé ou pas.  Ceci, pour simplement ne pas pouvoir répandre des faussetés qui présentent  un danger dans le sens de la construction d’une société digne.

Ces incohérences sont souvent observées au niveau d’études secondaires. A titre d’exemple, a-t-il renchéri, quand un enseignant dit aux apprenants que l’Europe reste un continent caractérisé par un climat tempéré pendant que, les gens y meurent du froid durant l’hiver et de la chaleur lors de l’été. C’est plutôt, a-t-il suggéré, en Afrique qu’on pourrait parler ou faire allusion au climat tempéré qu’en Europe.

Clôturant notre entretien,  il a tenu à ce que l’enseignant puisse mettre un accent particulier sur la qualité de la matière à inculquer aux nécessiteux, qui inévitablement devra être revêtue des faits vrais et vérifiables conformément aux exigences scientifiques.

Pour un petit rappel, l’ISC/ Goma demeure l’unique institution de l’Etat qui par ses fonds propres, est parvenue sous la gestion irréprochable du Professeur Kitaganya Joseph, à se construire deux grands bâtiments à deux étages, comprenant six auditoires d’une capacité d’accueil de 300 étudiant chacun. A ceux-là s’ajoutent, un bloc des latrines construit aux normes modernes, et  deux gros bus mis sur pied pour assurer si pas faciliter le transport des étudiants et du personnel, vers ce site situé au quartier Mugunga à plus ou moins 14 km du centre-ville de Goma.

Okito Teme Papy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *