MASISI : La Chefferie des Bahunde va disposer d’un Cadre de Concertation de Suivi et Évaluation des Projets

C’est ce qu’on peut retenir de la rencontre d’échange ce Jeudi 5 Mars 2020 à Bweremana, entre cette Entité Territorial Décentralisé ETD en sigle, son Comité Local Pour le Développement (CLPD) et les responsables des ONG et asbl qui y œuvrent.

Le Chef de la Chefferie l’Honorable Mwami Nicolas Kalinda Kibancha et l’Administrateur assistant du Territoire de Masisi Mr Bertin LUKONGE KASHONA ont tour à tour dans leurs interventions  appelées les partenaires  à aligner leurs actions et projets aux priorités et besoins de l’entité tels que contenus dans le Plan Local de Développement dont dispose la Chefferie.

 Sur la même lancée, les délégués des services provinciaux  à cette rencontre ont martelé sur la participation, condition sine qua none, de la population et des autorités à toutes les étapes des projets, soulignant que cela est non optionnel.

Cette réunion a permis aux participants d’identifier les projets exécutés ou à exécuter par les partenaires  au cours des années 2019 et 2020.

Après, le constat a été tel que les partenaires n’associent pas l’ETD et le CLPD dans le processus de conduite de leurs projets ni encore moins consulter le PLD dans lequel sont contenues toutes les priorités de tous les six groupements de la Chefferie des Bahunde  en matière de développement.

Désormais, en vue d’une bonne coordination des actions et projets, un jour trimestriel a été choisi pour servir souvent de cadre aux partenaires  et l’ETD en vue de discuter de ce qui se fait ou va se faire en termes de projets.

Le Mwami Nicolas  Kalinda  de la Chefferie des Bahunde,  a également  saisi l’opportunité de montrer aux partenaires  quelques réalisations dans la matérialisation de son PLD notamment ,la construction du bâtiment administratif à Bitonga pour le Gpmt M/Shanga, la construction du bureau du CLPD, la construction du pont mattheus à Rubaya dont, les travaux sont en cours, la construction du gîte de la Chefferie à Bweremana, les assistances en tôles, madriers et clous aux écoles de KIBABI, de Karuba…, l’achat des parcelles pour les centres de santé de Caduki à Sake et de kionde à Kiluku etc … Les partenaires ont promis de rallier à cette nouvelle politique de travail pour se conformer à la loi et aider réellement à résorber les problèmes de développement de la Chefferie des Bahunde.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *