Journée internationale de l’épargne : L’honorable Jean Paul Lumbulumbu appelle les parents à l’épargne pour l’avenir de leurs enfants

A l’occasion de la commémoration de la journée internationale de l’épargne à Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu, commémorée le 31 octobre de chaque année, l’honorable Jean Paul Lumbulumbu, député provincial élu du territoire de Lubero et Vice-Président de l’Assemblée Provinciale, a appelé les parents de cette partie de la République Démocratique du Congo à l’épargne pour l’assurance du futur de leurs familles plus particulièrement des enfants.

Face à la presse, le N°2 de l’organe délibérant provincial, a salué les efforts du gouvernement central dans la sécurisation des institutions financières dans la province, qui quelques-unes ont connues il y a peu des difficultés qui ont à leur tour négativement affecté l’épargne de leurs membres.

Présentement, a-t-il apprécié, le gouvernement en place met un accent particulier dans ce domaine si sensible au point de vue de son impact combien positif dans la politique de l’auto-prise en charge de gagnes petits.

Pour lui, la célébration de cette journée reste une occasion de pouvoir rappeler aux parents la nécessité d’épargner pour l’intérêt de leurs enfants, mais aussi de sensibiliser la population du Nord-Kivu en général et de la ville de Goma en particulier qu’épargner c’est garantir l’avenir de nos enfants.

C’est en ce sens qu’il a lancé un appel pressant aux parents du Nord-Kivu, de bien vouloir cultiver la culture d’épargne qui est d’une nécessité extrême pour non seulement l’avenir des enfants mais également le développement d’une contrée. Il a ensuite souhaité que, les parents capitalisent cette occasion pour répandre cette culture au sein de leurs familles respectives.

L’épargne est comparable à la semence, a-t-il dit, et tout homme qui consomme la semence est maudit, car lorsqu’on consomme la semence on ne saura pas planter moins encore récolter.

A ce titre, a-t-il supposé, il est envisageable de proposer l’élaboration d’un édit donnant l’épargne le caractère obligatoire pour le demain de  la jeunesse.

On ne peut prétendre, a-t-il mêmement indiqué, devenir riche quand on ne sait pas épargner, à forte raison que, quelqu’un qui consomme tout ce qu’il possède, est vouer à mourir pauvre.

Il a enfin mis cette opportunité à profit, pour remercier la Banque Centrale du Congo, qui a su réunir toutes les institutions de micro finances pour participer à cette journée à laquelle des messages interpellateurs sur la nécessité de l’épargne a été mis en exergue pour amener les populations à s’en approprier.

 SALA KEBA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *