Politique/ Masisi : Député provincial et chef de la Chefferie de Bahunde, le Mwami Nicolas Kalinda se rend compte des problèmes de sa base pendant ses vacances parlementaires

Pendant que beaucoup d’électeurs se plaignent de l’inactivité de leurs élus provinciaux  depuis la clôture de la session ordinaire de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu intervenue le 1er juillet de l’année en cours, le Mwami Nicolas Kalinda Kibandja, autorité traditionnelle de la chefferie de Bahunde  et député provincial coopté dans la circonscription électorale de Masisi , met ses vacances parlementaires à profit pour édifier sa base de dispositions actuelles et se rendre compte des problèmes auxquels elle fait face.

Dans un périple d’itinérance qui l’a conduit en premier lieu à Bitonga, Kibati  et Kinigi, ce dernier vient fraichement de s’ajourner dans le Groupement de Ngungu  où il a échangé avec tous les chefs de ces entités  de base, avec qui ils ont scruté différentes  questions qui  entravent le bien être des habitants dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Lors de ses adresses diversement prononcées, il remerciait toujours ses interlocuteurs qui répondaient massivement à ses rendez-vous, pour l’intérêt qu’ils accordent au développement  de leurs contrées respectives.

A ces occasions, le Mwami Nicolas Kalinda a tenu à expliquer  chaque fois à sa base,    comment il est devenu député alors qu’il n’a pas battu campagne. S’appuyant sur la loi électorale, il les a mis au parfum de son élection par cooptation parmi les quatre chefs coutumiers de la province, contrairement à ses paires qui ont battu campagne et élus par suffrage universel.

Après les élections qui se sont passées tant bien que mal à travers toute l’étendue du territoire national, les a-t-il dit ,eux entant que députés , ont le devoir d’échanger avec leurs bases pour identifier leurs problèmes  et voir  dans quelle mesure en chercher des issues pour l’essor tant social, économique, sécuritaire que culturel, non seulement de leurs entités , mais surtout de la province en général.

C’est pourquoi, Honorable Mwami Kalinda  a souligné qu’il est à l’occasion de ses vacances parlementaires en ce tour d’itinérance comme député provincial, pour palper du doigt les réalités de terrain, pour lesquelles, il aura à plaider auprès de l’exécutif afin d’en trouver des solutions durables et bénéfiques à tous.

Pour lui, le moment n’est plus aux querelles stériles entre les fils et filles de Ngungu, mais plutôt au consentement des efforts et sacrifices pour le rétablissement de la paix et  du développement dans ce groupement en proie à l’insécurité causée par l’activisme de plusieurs groupes armés qui y sont opérationnels.

De problèmes lui présentés

Dans la plupart de ces agglomérations où l’honorable Mwami Nicolas Kalinda a eu à visiter dans cette tournée programmée, à laquelle nous avons eu le privilège de l’accompagner, le problème majeur et commun à ces dernières reste l’insécurité relative à l’insuffisance des effectifs militaires et policiers,  qui donnent l’occasion aux éléments armés de se comporter en maitre absolu au triste sort des populations. Mais aussi, l’enclavement de bon nombre des villages et cités dans ces groupements par délabrement avancé des routes  tant de désertes agricoles que nationales pouvant les permettre d’évacuer leurs produits champêtres vers les grandes agglomérations de consommation. A cela, s’ajoute, les conflits de gestion des marchés, Barrières et autres taxes récurrentes (d’origine politique) entre les délégués de l’autorité provinciale et les autorités de base etc…particulièrement à Ngungu dans le groupement de Ufamando 1er.  Le Chef de groupement Mambo Misatu explique, « hormis les problèmes d’enclavement et d’insécurité, les conflits entre les fonctionnaires délégués de  l’autorité provinciale qui ne s’entendent pas bien avec les chefs d’entités, et ceux qui opposent certains habitants au comité de gestion du grand marché de ce coin sont à noter parmi les casse-têtes qui troublent la cité de Ngungu ».

Réagissant aux propos des chefs d’entités, l’honorable Mwami Nicolas Kalinda Kibanja, a de prime à bord appelé sa base à ne pas céder aux manipulations politiciennes qui ne peuvent l’amener qu’à se déchirer. Mais  plutôt, a-t-il insisté, à se concentrer sur  le développement de leurs entités qui peut permettre leur bien-être intégral. Il leur a Ensuite signifié que, pour lui, l’important  de  la cité de Ngungu demeure principalement l’accessibilité des routes pour permettre l’évacuation de leurs produits afin d’assainir   l’échange commercial avec les grands centres de consommation, et non la gestion des marchés ou les conflits entre ces chefs et délégués.

Il les a mêmement conseillés de chercher les moyens par lesquels discuter  avec les autorités de la place, pour la recherche des solutions apaisées aux difficultés qui les guettent, à la place de se laisser manipuler par des politiques. Cela, en leur demandant de bien respecter les ordres intimés par les autorités hiérarchiques particulièrement, ceux de  l’administrateur de territoire.  

Entant que député, a-t-il souligné, comme son rôle le lui exige, à part les conseils leurs prodigués, il s’emploiera lors de la session prochaine, à présenter et à faire des plaidoyers  nécessaires pour trouver des réponses adéquates aux différends et problèmes lui présentés  dans  les entités visitées dans cette circonscription électorale.

Il sied de signaler que, l’honorable Mwami Nicolas Kalinda   se rendra tour à tour dans les prochains jours, à Masisi centre, Kitshanga et  Rubaya pour une mission analogue dans l’optique de la clôture de ses vacances parlementaires.

Satisfaite de la visite de leur autorité Traditionnelle , les fils et filles de Ngungu réunis dans  l’église 8ème CEPAC de Ngungu, où s’est tenu l’échange, ont de vive voix remercié le Mwami de s’être déplacé personnellement  malgré tous les risques possibles, pour récolter les opinions des uns et des autres, afin de plaider pour l’amélioration de la situation socio- économique et sécuritaire de cette partie de la province,  victime d’intense activisme des groupes armés, mettant à mal la bonne marche des activités de paisibles citoyens.

Papy Okito Teme 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *