ISC/Goma Clôture de l’année académique 2018-2019: Le DG Kitaganya Joseph qualifié de grand bâtisseur

La double cérémonie marquant la clôture de l’année académique 2018-2019 et de  collation des grades académiques à l’Institut Supérieur de Commerce ISC/ Goma en sigle, tenue le 31 Juillet de l’année en cours, a débuté par une marche des  lauréats qu’accompagnaient au rythme d’un fanfare très enthousiasmé, tous les personnels de cette institution, sous la houlette de son Directeur  Général, le Professeur Kitaganya Joseph,. Elle est partie de l’ISC en passant par la route Kibalabala, les ronds-points  Mutinga et Signers pour enfin chuter au point de départ où les étapes cérémoniales ont eu lieu en présence des autorités, étudiants, parents et différents invités.

Peu après, le mot de bienvenu à travers lequel, le secrétaire général administratif de cette institution étatique de l’enseignement supérieur, a présenté ses remerciements à tous ceux qui ont répondu positivement à ce rendez-vous, des félicitations ont été diversement adressés au  Directeur Général précité pour, non seulement le respect du calendrier de l’année académique officiellement arrêté, mais également des   avancées significatives enregistrées dans son actif pour l’avancement de cet ouvrage qui fait actuellement la fierté de la province, pour lequel, l’ensemble de la famille ISC/Goma l’a collé le qualificatif du grand bâtisseur.

Cette forte présence des invités à cette manifestation, a-t-il indiqué, prouve à juste titre l’intérêt qu’ils en ont accordé, présentant un réconfort moral dans le sens d’encouragement visant à pousser les autorités académiques, à pouvoir toujours remplir dignement la noble mission confiée à cette structure, celle de former les futurs cadres et entrepreneurs dans la perspective de contribuer significativement à la construction de la République entière.

Pour cette année, a renseigné pour sa part, le Professeur associé  Phidias Ahadi Senge, secrétaire académique de l’ISC/ Goma, cette double cérémonie qui est la 20ème depuis la création de cette firme intellectuelle en 1993, qu’au-delà du respect du calendrier académique et de tous les programmes des cours y afférents, cet établissement avait comme effectif d’étudiants de 4800 dont 2487 de sexe masculin soit 51, 8% et 2313 de sexe féminin soit 48,2%, estimés sur base des inscriptions et du paiement des frais académiques, disséminés à travers des filières ci-après :- Les sciences commerciales et financières, et enfin, l’Informatique de gestion.

A en croire, les jurys chargés d’appréciation des résultats issus des contrôles de connaissances des étudiants à partir des évaluations du premier et second semestre pour canaliser leurs notes, les résultats de la première session pour les classes terminales se présentent de la manière suivante : Nombre des candidats reçus : 915 dont 456 de sexe masculin et 459 de sexe féminin Parmi lesquels il a été enregistré 15 réussite avec distinction, 126 réussite avec satisfaction et enfin 771 cas d’ajournement. Au total, le taux de réussite est de 15, 73% pour les classes terminales, une légère contre-performance par rapport à l’année passée où ce taux était de 15, 93%. La meilleure cote obtenue avec 77, 8%, est revenue à M. Wiwana Kanyoni finaliste en deuxième licence dans la filière de sciences commerciales et financières, option comptabilité.

Pour le résultat de cette première session, on notera que l’ISC/ vient de lancer sur les  marchés d’emploi 144 cadres et entrepreneurs dans ces deux filières  particulièrement sur les options, comptabilité, fiscalité, douane et commerce extérieur, douane et accises, gestion du réseau informatique pour ne citer que celles-là, en attendant les examens de deuxième session qui évidement gonfleront ce nombre.

Dans son mot de circonstance, le professeur Kitaganya, qui a remercié toute l’assistance pour avoir bien voulu rehausser de leur présence cette cérémonie, a mêmement présenté ses sentiments de gratitude aux autorités tant nationales que provinciales, pour leur accompagnement sans lequel, cette année n’allait pas atterrir en douceur. Aux lauréats, il les a félicités de leur réussite, qui récompense leurs efforts consentis, déterminant leur sens élevé de faire utile à la société et d’apporter leur contribution à la reconstruction et au développement du Pays.  Cela, tout en leur rappelant que, ce n’est pas le diplôme qui honore son détenteur, mais plutôt le détenteur qui honore son diplôme. En ce sens, il les a fait savoir qu’il devront mettre au premier plan les capacités, connaissances et   les probités morales acquises de cette institution dont la qualité des enseignements  aspire confiance, pour se démarquer positivement partout où ils se trouveront dans le cadre professionnel et défendre l’image de leur source d’acquis scientifiques.

Il a, enfin lancé un appel pathétique aux  parents, de ne pas avoir des doutes de faire inscrire leurs enfants à l’ISC/Goma, à forte raison que, tout est mis en marche pour que ces derniers reçoivent des formations appropriées et dans des conditions d’études optimales. Pour lui l’essentiel n’est pas de faire passer les étudiants pour s’attirer de la clientèle mais, plutôt de fournir à la communauté des hommes et femmes bien formés qui seront des véritables vecteurs d’émergence au profit de tant de la ville que de la province.

Des perceptibles progrès

Dans ce chapitre, on fait mention de l’imminente inauguration d’un somptueux bâtiment de deux niveaux regorgeant 6 auditoires ainsi que des latrines modernes, construits sur fonds propre de l’ISC sur sa concession située au quartier Mugunga dans la commune de karisimbi. A cela, s’ajoute, un terrain de 8 hectares acheté aussi  sur fond propre qui reste du moins non exploité suite à l’insuffisance des moyens conséquents pouvant permettre son exploitation, pour laquelle, ses portes restent ouvertes à tous les potentiels  partenaires dans l’optique d’en accorder leur appui matériel, financier et moral, afin d’étendre ses activités et les rendre beaucoup plus viables. En ce même point, deux gros  bus d’une capacité de 81 sièges chacun et un bus moyen de 21sieges, ont été achetés pour le transport des étudiants et celui des enseignants. Plus surprenant encore, le comité de gestion vient d’acquérir sans appui extérieur un autre terrain d’1 hectare à Kibati dans le territoire de Nyiragongo, sur lequel est notée la facilitation d’achat des 120 parcelles de 20/25 m2 chacune par les agents.

Il sied pareillement de signaler, la dotation de sa bibliothèque de 1081 livres  acquis par les efforts du comité de gestion, enrichissant ainsi son rayon en ce lot d’ouvrages spécialisés qui porte le nombre à 1861, sans compter 1578 mémoires et 4214 TFC. A ceux-là sont enfin joints, 41 ordinateurs desktops, un lap top, divers matériels de réseaux et accessoires, ainsi qu’une connexion à haut débit que dispose son laboratoire informatique, facilitant au finish les recherches à tous les usagers.

Clôturant la cérémonie peu avant la remise des diplômes aux récipiendaires par différentes autorités présentes, le représentant du chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu, a mis cette occasion à profit pour, de manière spéciale féliciter et encourager le DG Kitaganya Joseph, pour les actions salutaires qu’il ne cesse de poser en faveur de l’essor glorieux de cet établissement de l’enseignement supérieur, qui, selon lui, nécessitent préalablement le soutien et l’accompagnement de toute personne dotée du bon sens, plus particulièrement des autorités aussi bien provinciales que nationales. Il s’est ensuite réjoui du comportement exemplaire des étudiants de l’ISC qui ne se mêlent jamais aux manifestations destructrices et inopportunes, contrairement à ce qui est de temps à temps observé dans d’autres établissements pairs.  Appelant les autres gestionnaires à emboiter les pas du DG Kitaganya Joseph pour  apporter leur pierre angulaire au développement de la nation, pour lequel, la formation de l’intellect de ses futurs cadres reste l’un des piliers majeurs, il a exhorté les lauréats à cultiver plus l’esprit d’initiatives et de créativité pour faire avancer les choses, à la place de secramponner à celui de demandeurs d‘emplois  dans ce pays où les possibilités d’embauche sont très loin d’être l’apanage de bon nombre des concitoyens.

Cette activité riche en son genre marquée par des exhibitions des pas de danse et des chansons mettant en exergue la bravoure et le dynamisme du comité de gestion dans le  rayonnement de l’image de l’ISC/Goma, s’est déroulée avec convivialité et sérénité totales à la satisfaction de tous les personnalités présentes.

LE BULLDOZER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *