LUCHA RDC: Lancement à Goma de la campagne « ça suffit »

Les jeunes de mouvements citoyens et organisations des jeunes en RDC, ont procédé au lancement de la campagne « ça suffit ».  C’était en date du 16 octobre de l’année  en cours dans la salle des réunions de snack bar Bel air, à travers un tête à tête entre les représentants de ces mouvements et la presse. A l’issue de cette séance, un communiqué de presse a été rendu public lu par monsieur  Gentil mulume Sonny porte-parole de la LUCHA à côté de qui se trouvait, monsieur Chebeya Amini, du mouvement FIlimbi. Par ce communiqué,  ont-ils déclaré, ils veulent faire part à l’opinion publique  de leur position par rapport aux différents problèmes auxquels le pays fait face notamment;

-Le manque de consensus dans le choix du président de la CENI

-Les prorogations de l’état de siège sans au préalable une évaluation sérieuse, d’où selon les rapports de la société civile et des élus nationaux du Nord-Kivu, il y a augmentation du nombre des civils tués, kidnappés, déplacements massifs des populations, véhicules et adisons brulés.

-L’imposition de la taxe sans contrepartie (Ram)

-La dilapidation de l’argent du contribuable congolais par le don de jeeps offertes aux députés nationaux aussi longtemps que le peuple croupit dans la misère

-L’acharnement contre les activistes pro-démocratie dont celles de la LUCHA RDC détenus sans procès depuis plusieurs mois en prison centrale de Goma dans une affaire les opposant à la Fondation de la première dame Denise Nyakeru.

Eu égard ce qui précède, poursuit le communiqué, ces mouvements ont décidé de lancer cette campagne dénommée « ça suffit » qui est d’ancrage national.

Face à cette situation, ils appellent  ces responsables  des églises à la retenue et à privilégier l’intérêt du peuple et non de servir la soif du pouvoir de certains politiques qui veulent pérenniser les antivaleurs au sommet des institutions de la République.

Dans ce même ordre d’idées, martèle le communiqué, ils exigent ;

1 Aux confessions religieuses d’agir en faveur de la nation pour sauver notre jeune démocratie par le choix consensuel du président de la CENI

2 Aux députés nationaux d’user de leur pouvoir constitutionnel afin de ne pas proroger pour la 11ème fois l’état de siège dans les provinces du Nord- Kivu et Ituri sans une évaluation au préalable et ils mettent en garde l’Honorable Président de l’assemblée nationale face à sa gestion partisane de la chambre basse du parlement  qui est un organe assurant la représentation du peuple au niveau national à travers ses élus légitimes

3 Au peuple congolais, d’user de la vigilance, de l’unité, de la solidarité aux valeurs républicaines et démocratiques face aux maux qui rongent le pays

4 Aux populations du Nord-Kivu et de l’Ituri en particulier d’agir dans le respect de lois afin de mettre la pression sur nos élus d’exiger une vraie évaluation de l’état de siège qui démontrera que c’était une décision sans stratégies et moyens et le résultat nous le prouve sur terrain

5 Aux députés nationaux élus du Nord-Kivu, de se prononcer et prendre une position claire sur l’escroquerie étatique dénommée Ram qui ne cesse de mettre en cause le slogan du régime en place « le peuple d’abord » dont ils accompagnent aveuglement

5 A la justice, d’ouvrir dans un délai record un procès dans le dossier opposant les militants de la LUCHA à la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi afin que les parts de responsabilité soient établies car c’est ça l’Etat de droit  

Pas de 11ème prorogation de l’état de siège sans au préalable une évaluation, pas de dialogue, pas de glissement en 2023, rien que des élections avec une CENI crédibles, conclu le communiqué.

Kombo-Bahati Jean Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *