ISC /Goma : L’année académique 2019-2020 tend en douceur vers sa clôture, dixit le DG Kitaganya Joseph

La journée du samedi 8 novembre de l’année en cours, nous a été une opportunité pour rencontrer le Professeur Kitaganya Joseph, Directeur Général de l’Institut Supérieur de Commerce ISC/Goma en sigle, qui nous a éclairé sur l’état actuel d’avancement des activités de cette institution supérieure, après le confinement d’environ 4 mois  décrété par le Chef de l’État, pour stopper la propagation de la pandémie de la Covid-19.

D’entrée de jeu, il a indiqué qu’après ces quatre mois de confinement qui ont touché tous les domaines vitaux, plus particulièrement celui de l’enseignement supérieur et universitaire, à l’ISC/Goma, tout va bien car, les étudiants ont déjà achevé les examens de la première session, pendant que, ceux de la deuxième session sont en plein déroulement.

D’ici le 21 novembre, a-t-il confirmé, l’ISC sera déjà en ordre avec tous les examens, sauf que la collation des grades académiques se fera d’abord pour les étudiants qui ont réussi à la première session.

Parlant des auditoires construits à Mugunga, il a laissé entendre qu’ils sont prêts il y a longtemps, malgré un petit couac lié à la petite route serpentée non aménagée qui relie ce splendide bâtiment à l’artère principale qui mène vers Goma-Sake et vice versa.

Le DG de l’ISC, a rappelé que, lors de l’inauguration de cet ouvrage qui fait la fierté de la ville de Goma, l’autorité provinciale du Nord-Kivu, Son Excellence Carly Zanzu Kasivita, avait promis d’aménager cette petite route de liaison avec le bâtiments et  de mettre à leur disposition 1000 sacs de ciment pour la continuité des travaux d’élargissement dudit bâtiment.

Cette contribution, a-t-il poursuivi, est actuellement de grande importance, à la mesure où, l’ISC entame déjà la construction d’un amphithéâtre pouvant accueillir 1500 à 2000 personnes. Sinon, pour les auditoires, tous les six salles ayant la capacité de recevoir plus de 400 étudiants chacun, sont plus que prêts avec toutes les chaises et leurs écritoires. Le stage professionnel, certaines réunions importantes s’y déroulent, hormis les cours qui nécessitent l’aménagement de cette petite issue qui part de l’artère principale Goma-Sake vers ces auditoires. Et, avec les 4  gros que l’ISC vient de se doter, les apprenants n’auront pas assez des difficultés pour les déplacements aux fins de s’y rendre et suivre paisiblement les cours. Ce qui reste, a-t-il martelé, est l’accompagnement ainsi que, le soutien promis par le Gouverneur de province dans le cadre du soutien des efforts que, le comité de gestion est en train de fournir pour la bonne marche de cette institution supérieure.

Le laboratoire informatique et la bibliothèque sont au beau fixe pour une formation acceptable des étudiants, avec pour simplement la bibliothèque, une augmentation de 4000 livres, anciennes et nouvelles éditions. Au laboratoire informatique, a-t-il renchéri, l’ISC à l’heure actuelle peut même donner à une autre institution un ordinateur desk top gratuitement car, les machines y sont en quantité suffisante pour que, les étudiants se sentent à l’aise dans leurs travaux.

Pour le Professeur Kitaganya Joseph, la rigueur reste une qualité de la science sans laquelle, l’enseignement dispensé risquerait d’être hypothétique. Contrairement aux accusations y relatives portées contre lui par certains étudiants chassés de cette institution supérieure, il a tenu à souligner qu’il n’y a pas de place à l’ISC pour des étudiants moins sérieux, tricheurs et sécheurs des cours, car a-t-il soutenu, une fois découverts ils seront directement mis à la porte.

Il soutient également qu’un parent ou un étudiant sérieux ne peut se faire inscrire qu’aux institutions sérieuses où la rigueur est appliquée pour le recadrage des choses. Quel que soient les plaintes enregistrées ça et là, a-t-il informé, l’ISC ne cesse d’accroître le nombre d’étudiants qui s’y inscrivent en masse. De moins de 3000 étudiants inscrits l’année passée, cette année elle a battu un record d’au-moins 4000 étudiants, une preuve de plus qui prouve que, cette rigueur est plutôt à encourager qu’à décourager. A l’ISC, a-t-il précisé, ce n’est pas la quantité qui compte mais plutôt la qualité  visant à injecter dans le marché d’emploi des cadres outillés capables de rendre des loyaux services à la nation et de défendre les couleurs de leur institution partout ils iront œuvrer.

Faisant un clin d’œil au bleusaille, il a fait savoir que, cette pratique appartient au passé, des lors que, les documents légaux mis à leur connaissance l’interdisent. Il était alors de l’ obligation du comité de gestion de veiller à leur application, car, a-t-il ajouté, il est du devoir de l’élite intellectuelle de promouvoir ce qui est bien et de décourager le mal. Cela, a-t-il dit, pour signifier qu’il faut humaniser l’homme et non le déshumaniser, afin de bâtir un monde meilleur.

Clôturant notre entretien, le professeur Kitaganya Joseph, Directeur Général de l’ISC/ Goma, s’est dit satisfait des réalisations faites dans le sens de l’émergence de cette institution sous les efforts du comité de gestion qu’il dirige, mais, a-t-il conclu, il y a encore à faire pour muer  l’ISC, à un institut supérieur au standard international, d’où  la nécessité de doubler les efforts en reste inévitable.

Okito Teme Papy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *